HISTORIQUE DE LA REFLEXOLOGIE


Depuis plus de 5000 ans, les chinois pratiquent la réflexologie comme prévention du corps. La chine considère la santé comme un état de bien-être qui n’est pas synonyme de ne pas être malade.



C’est devenu une médecine traditionnelle préventive qui permet de faire circuler l’énergie. Le pied est la première partie de la plante, la germination de la graine qui deviendra grande.

 

En Égypte 2700 ans av. J.-C., des dessins sont retrouvés dans la tombe du pharaon médecin, Ankhmahor. Ils représentent une scène de massage de pieds et de mains entre deux protagonistes.
La relation entre les terminaisons nerveuse des pieds et des mains avec les organes internes est connue par le trajet des méridiens qu’utilise l’acupuncture.

Dès le XVIe siècle, on constate la réussite des traitements effectués par pressions sur des zones précises sur les doigts ou les orteils.

Au début du XXe siècle, William Fitzgerald reprend les recherches du Docteur Harry Bressler. Il utilise la thérapie de pression et soulage les douleurs de ses patients. Il est le précurseur de la  réflexologie contemporaine car il divise le corps en cinq tranches longitudinales à partir de l’axe médian ou de la colonne vertébrale. Les tranches correspondent à une zone soit à gauche ou soit à droite de l’axe. Fitzgerald constate qu’un organe situé dans l'une de ses tranches ou zone pouvait être stimulé par une pression sur la zone correspondante soit de la main ou du pied. Les pieds et les mains sont numérotés de l’interne vers l’externe d’une numérotation de un à cinq. Il obtient des résultats surprenants et convaincants au moyen d’une thérapie naturelle et simple.

Les disciples de Fitzgerald : Joseph Riley et Eunice Ingham s’appuient sur ses travaux. Ils établissent une cartographie des zones mais cette fois-ci, ils exploitent les lignes horizontales dorsales et plantaires. Ils créent des lignes virtuelles appelées : ligne de la nuque, du diaphragme, de la taille, du talon et sans oublier une ligne verticale celle du ligament.

L’analogie morphologique de la projection du corps humain dans le pied voit enfin le jour et restera d’actualité. Cette méthode de thérapie manuelle se propagera par des ateliers et congrès de médecins, kinésithérapeutes et d’ostéopathes.

Aujourd’hui, nous constatons différents types de réflexologie. Nous ne ferons qu’énumérer leur nom puisque ce n’est pas le propos de notre recherche. Il existe l’acupuncture  d’origine chinoise comme nous l’avons déjà citée. L’acupression dérivé de celle-ci. L’auriculothérapie est une cartographie de l’oreille où les points sont stimulés. Le Shiatsu d’origine japonaise comprend des étirements et des pressions basés sur les méridiens de l’acupuncture.